24 rue Sennecey 50100 Cherbourg-en-Cotentin

Le cœur d’un enfant chrétien

Le cœur d’un enfant chrétien

Après être devenu chrétien, je fais tôt ou tard une terrible découverte. Je découvre que le péché habite encore en moi. J’ai en moi un ennemi qui s’appelle « la chair ». Et la chair est très prompte à pécher.

La « chair », ce n’est pas mon corps comme tel, mais la nature corrompue qui réside dans mon corps. La chair, c’est ce qui caractérise tout ce que le Moi veut ; autrement dit, c’est le Moi qui affirme sa propre volonté en excluant celle de Dieu.
La principale caractéristique du Moi est, en effet, la rébellion contre Dieu. Le Moi dit : « Je ferai comme il me plaît ! » D’où nous vient cet esprit de rébellion ? Nous l’avons hérité d’Adam. Et d’où Adam lui-même le tenait-il ? Il le tenait de Satan!

 

Satan a été le premier rebelle. Satan a dit en son cœur : « Je ferai ce que je veux ! » Puis, à son tour, Adam s’est rebellé contre Dieu et a dit : « Je ferai ce que je veux ! » Et au-aujourd’hui, vous et moi, nous disons : « Je ferai ce que je veux ! »

Nous sommes tous ainsi par nature. La Bible dit : « […] chacun suivait sa propre voie […] » Ésaïe 53 : 6.
Quand j’ai été sauvé, je suis devenu une nouvelle personne en Christ, mais je n’ai pas reçu un nouveau corps. J’ai toujours le même corps que celui que j’avais avant d’être sauvé, et j’ai toujours la nature qui va avec ce vieux corps : une nature corrompue, c’est-à-dire sujette au péché. Toutefois, la bonne nouvelle, c’est que Dieu ne me tient pas rigueur de cette nature corrompue. C’est seulement quand je fais ce que ma nature corrompue veut que je fasse que cela devient péché.

Que s¡¦est-il passe quand j¡¦ai recu Christ comme mon Sauveur ?
Avant que je ne sois sauve, mon ennemi le moi regnait sur le trone de mon coeur. J¡¦etais gouverne par le moi. Je pensais et disais des choses comme celles-ci :
– « Moi d¡¦abord ! »
– « Je n’ai pas a vous obeir ! »
– « Je veux faire ce que je veux ! »
– « Je me fous de ce que vous me dites ! »
– « Je vous hais ! »
– « Je me fiche de ce Dieu dit ; je ferai comme il me plait ! »

Quand j’ai été sauvé, une autre personne est venue vivre dans mon coeur : le Seigneur Jésus lui-même. J’étais si heureux ! Je pensais alors que je serais toujours heureux et en paix. J’étais persuadé que je désirerais toujours plaire à Dieu et lui obéir.
Cependant, je n’ai pas tardé à découvrir que le moi veut continuer à gouverner dans mon cœur. Christ a le droit de régner, mais le moi essaie encore de me diriger. Je dois choisir si je vais me laisser diriger par Christ ou par le moi.

Qu’arrive-t-il quand le moi gouverne dans mon cœur ?

Quand le moi règne sur le trône de mon cœur, je vis pour moi-même et j’ai beaucoup de péchés dans ma vie. Regardons ensemble quelques-uns de ces péchés.

Le péché d’orgueil :

Vous arrive-t-il d’être orgueilleux ? Avez-vous des pensées méchantes et peu aimables envers d’autres personnes ? Pensez-vous : « Je suis meilleur que cette personne » ? Pensez-vous : « Je devrais avoir la première place » ? C’est cela, le péché d’orgueil. Prenons un paon pour représenter ce péché. Comme vous le savez, le paon est un oiseau très orgueilleux : toujours à se pavaner et à se faire remarquer !

 

 

Le péché d’égoïsme :

Vous arrive-t-il d’être égoïste ? Avez-vous déjà dit : « C’est à moi, et pas question de le partager avec vous» ? Tenez-vous à avoir la meilleure et la plus grosse part pour vous-même ? Prenons un cochon pour représenter le péché d’égoïsme.

 

Le péché du mauvais langage :

Vous arrive-t-il d’utiliser des gros mots ou des paroles vulgaires ? Racontez-vous ou écoutez-vous des histoires sales ? Faites-vous des commérages : dire du mal d’autres personnes ? La Bible dit : « Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise. » Prenons cette vilaine grenouille pour représenter le péché du mauvais langage.

Le péché du mensonge :

Dites-vous des mensonges ? Jésus a dit que Satan est « le père du mensonge ». Cela veut dire que tous les mensonges viennent de lui. Quand nous mentons, nous agissons comme Satan. Satan s’est servi d’un serpent pour tromper Ève et pour la persuader de désobéir à Dieu. Il se sert de mensonges pour nous amener à faire le mal. Dans la Bible, Satan est appelé « le serpent ancien». Prenons donc un serpent pour représenter le péché du mensonge.

Le péché de la colère :

Vous arrive-t-il d’être en colère contre quelqu’un et de vouloir lui faire du mal ? Cherchez-vous à vous venger de ceux qui vous ont blessé ? C’est une forme de colère appelée « vengeance », et Dieu déteste cela. Perdez vous patience et abreuvez-vous les autres de paroles dures et odieuses ? Prenons le tigre pour représenter le péché de la colère.

 

 

Le péché de la rébellion :

Vous arrive-t-il de vous mettre dans des situations problématiques parce que vous faites des choses que vous savez fort bien que vous ne devriez pas faire ? Il se peut que vos parents ou votre professeur vous interdisent de faire une chose, mais vous allez de l’avant et vous la faites quand même. Ça, c’est le péché de rébellion. Prenons une chèvre pour représenter ce péché.

 

Le péché de la récrimination :

(Mécontentement). Vous arrive-t-il de grommeler et de vous plaindre quand on vous demande de faire un certain travail ? Peut-être que votre maman veut que vous laviez la vaisselle ou que votre papa vous demande d’effectuer une tâche dans la maison. Vous vous faites tirer l’oreille, vous murmurez et vous traînez la patte, accomplissant ce qui vous est demandé à la vitesse de la tortue. C’est pour cela que nous prendrons la tortue pour représenter le péché de la récrimination.

 

Le moi est mon plus gros problème ! Quand je permets au moi d’occuper le trône de mon coeur, je m’expose aux péchés terribles dont nous venons de parler. À ce moment là, je vis la vie du moi et non la vie de Christ.
Que nous en soyons conscients ou non, le moi est contrôlé par Satan. Beaucoup de gens sont vraiment sauvés ; ils ont reçu le Seigneur Jésus comme leur Sauveur, mais ils ne sont pas heureux. Pourquoi ? Parce qu’ils permettent au moi de diriger leur vie. Aucun enfant de Dieu ne peut être heureux en vivant la vie du moi. On ne peut être vraiment heureux qu’en vivant la vie de Christ.

 

Comment puis-je empêcher le moi de diriger ?

Aussi longtemps que je serai dans ce corps, je ne pourrai jamais me débarrasser complètement du moi, mais je n’ai pas à être dominé par lui. Regardons ensemble les mesures à prendre pour chasser le moi du trône de mon cœur.

 

  1. Je considère ce que Dieu a fait du moi. Le moi n’est pas seulement mon ennemi, mais il est aussi celui de Dieu. Le moi nourrit de la haine contre Dieu et ne lui obéit pas.
    Comment Dieu règle-t-il le cas du moi ? La Bible dit que Dieu a « […] condamné le péché dans la chair […] » Romains 8 : 3. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire
    que Dieu a cloué le moi corrompu sur la croix. Dieu dit qu’il n’y a qu’une place possible pour le moi et c’est sur la croix, crucifié.
  2. Dieu dit que mon moi corrompu est si haïssable à ses yeux qu’il l’a crucifié avec Christ. Dieu affirme que la seule place possible pour le moi est sur la croix. Je ne dois pas permettre au moi de régner dans mon corps. La Bible dit : « Que le péché ne règne donc pas dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses
    convoitises. » Romains 6.12. Qu’est-ce que Dieu veut que je fasse ? Dieu veut que je sois d’accord avec lui sur le fait que le moi doit être cloué sur la croix et y rester. J’ordonne à mon moi : « Tu ne régneras pas sur moi ! Je suis d’accord avec Dieu que ta place est sur la croix, crucifié. » La Bible dit : « Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. » Galates 5.24.
  3. Maintenant que j’ai choisi de placer le moi sur la croix dans mon coeur, je choisis de laisser à Christ la place sur le trône de mon coeur. Après tout, c’est sa place légitime. La Bible affirme que Jésus-Christ est le « Roi des rois, et le Seigneur des seigneurs », et je choisis maintenant de le couronner Roi dans mon coeur pour toujours ! Voici encore ce que dit la Bible : « Il [Christ] est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux »
    2 Corinthiens 5.15.

 

 

 

 

 

À quoi ressemble la vie selon Christ ?

Christ est la personne qui a le droit d’être Roi dans mon cœur. Quand Christ est sur le trône de mon cœur et le moi sur la croix, je vis selon Christ. Le Saint-Esprit peut alors produire de beaux fruits dans ma vie. Voici ce qu’en dit la Bible : « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi ». Galates 5.22.

Dès que je décide que Christ sera Roi dans mon cœur et que le moi sera sur la croix, je dois dire chaque jour « non » au moi. Jour après jour, je dois apprendre à dire : « non » au moi et « oui » au Seigneur Jésus, qui a dit : « […] Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive. » Luc 9:23.

Comment cela se passe-t-il dans ma vie ? Supposons que je sois en train de faire quelque chose qui me plaît et que maman me demande de lui rendre un service. Qu’est-ce que le moi ferait ? Il grognerait et bougonnerait. Qu’est-ce que j’ai à faire ? Je dois dire « non » au moi et « oui » au Seigneur Jésus. Et je dois obéir à maman sans grogner ni bougonner.

Quelqu’un me parle rudement. Que va faire le moi ? Le moi va se mettre en colère et ré-pondre de la même façon. Mais je dois dire « non » au moi et permettre à Christ d’être le Roi dans mon cœur. Que dois-je donc faire ? Je dois sourire à la personne et lui adresser une parole aimable. Dieu est pour moi.
Toute ma vie j’aurai affaire à cet ennemi, le moi, qui habite en moi. Si je veux gagner la bataille, il y a certaines choses que je dois savoir.

– Dieu ne me tient pas rigueur de ma nature corrompue. Il me dit : « Je la considère comme appartenant à ton ancienne vie. À mes yeux, ton ancienne vie a pris fin avec ta mort en Christ. Je te vois toujours comme une nouvelle personne en Christ. »

– La tentation n’est pas péché : Le Seigneur Jésus a subi de la part de Satan de terribles tentations, mais il n’a jamais péché. Je ne pèche que quand je cède à la tentation. À cela vous pouvez me répondre : « Mais j’ai parfois des pensées vraiment mauvaises ! ». Tout enfant de Dieu a parfois des pensées ter-ribles, mais elles ne viennent pas de notre nouvelle vie.
Satan a la puissance d’insuffler des pensées terribles dans notre esprit. Il essaie de nous faire croire que ce sont nos pensées, mais ce n’est pas le cas. Nous pouvons lui dire : « Satan, tu es un menteur ! Ce sont tes pensées et non les miennes ; par conséquent, je les refuse ! ».
–  Dieu est pour moi !
Dieu connaît la bataille que je livre avec le moi et avec le diable, mais Dieu est pour moi ! David a dit : « Alors mes ennemis reculent, au jour où je crie ; je sais que Dieu est pour moi » Psaume 56 :10.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *